Les progiciels de comptabilité sont-ils suffisamment différenciants pour investir dans leur remplacement ?

  • Post published:21 juillet 2022

Rien ne ressemble plus à un progiciel comptable qu’un progiciel concurrent !

Bien que certains acteurs se distinguent en proposant une analytique poussée ou encore une gestion comptable optimisée dans un contexte multi-sociétés (partage de référentiel comptable), la comptabilité reste un exercice contraint même chez les éditeurs « pure-player » 

Est-ce à dire que toutes les directions comptables et financières doivent se résigner à disposer du même système d’information que leur voisin ? La productivité et plus largement la performance d’une direction financière reposerait donc exclusivement sur la qualité de ses process, de son organisation et du talent individuel et collectif de ses collaborateurs ?

Sans aucun doute la réponse est non. Les bons (ou mauvais) choix en termes de système d’information financier contribuent au succès d’une Direction Comptable et par voie de conséquence d’une entreprise ou d’un groupe de sociétés.

Mais ce succès ne repose pas exclusivement sur l’outil de comptabilité choisi. A l’heure de la dématérialisation, de la mobilité et du travail collaboratif, l’enjeu est ailleurs.

Construire un système d’information financier agile, collaboratif et sécurisé

La réponse vient précisément des applications périphériques qui gravitent autour de la comptabilité et qui transforment littéralement cette dernière en un système d’information financier agile, collaboratif et sécurisé.

Parmi ces applications, citons tout d’abord celles qui permettent la gestion du cycle achat. Aucun progiciel de comptabilité ne gère aussi bien les enjeux ergonomiques, technologiques et fonctionnels qu’une application de gestion et de dématérialisation du cycle achats. Ainsi des solutions telles que Yooz répondent parfaitement aux objectifs de décentralisation et de mobilité, avec la garantie d’un ROI très rapide.

La gestion du recouvrement adresse les mêmes enjeux de dématérialisation, de mobilité et de gestion collaborative. Pour réaliser des relances clients efficaces, ciblées et graduelles la solution Clearnox, interfacée à l’outil de comptabilité, offre une ergonomie et une simplicité d’usage qui révolutionne les usages. De plus, Clearnox s’implémente en quelques jours seulement ! Le ROI est garanti grâce à une amélioration immédiate des délais de règlements.

La dématérialisation des notes de frais n’est pas en reste : leur déversement en comptabilité est également parfaitement appréhendé par des applications telles que Cleemy, qui facilite en outre le quotidien des utilisateurs par son interface user-friendly.

Idem pour le pilotage du cash et la sécurisation des paiements dématérialisés avec des applications telles que E-finances ou Kyriba, ou encore des solutions d’automatisation des reportings comme MyReport qui viennent parfaire le SI de la Direction Financière et faciliter le pilotage de l’activité.

L’intérêt des solutions satellites au progiciel de comptabilité

Les caractéristiques de ces solutions sont systématiquement identiques :

  • Ergonomie attractive et accessible aux équipes “non-comptables” pour favoriser la collaboration et renforcer le traitement de données.
  • Disponibilité en mode SaaS pour une utilisation en mode distanciel/décentralisé avec les autres directions de l’entreprise.
  • Technologique ouverte (web API) pour garantir l’interopérabilité, notamment avec les applications de comptabilité du marché.
  • Dématérialisation des documents et des processus de validation pour gagner en efficacité et réduire les délais de traitement.

Outre ces caractéristiques, le déploiement rapide et maitrisé de ces solutions permet aux DAF d’échapper aux projets “serpents de mer” (aux ROI aléatoires), tout en automatisant leurs processus et évitant ainsi les manipulations de données chronophages et sources d’erreurs.

S’investir au lieu d’investir

Cette vision efficace et économe du système d’information comptable n’est pas une chimère. De nombreuses PME PMI ETI l’ont déjà mis en œuvre avec succès, en s’appuyant sur l’expertise des équipes d’OGI et des solutions précitées.

Le Directeur Financier tient entre ses mains les clés du succès de son système d’information à condition qu’il soit pleinement acteur de cette transformation en s’investissant :

  • Avant tout projet : dans la formalisation précise de ses besoins.
  • Pendant le projet : dans les tests, la montée en compétence des équipes et la conduite du changement.
  • Après le projet : en faisant évoluer régulièrement son SI Financier, au risque de repartir de zéro tous les 10 ans.
Fermer le menu